Rechercher
  • Paroisse Saint Louis

Solennité de l'Annonciation : message du Père


Solennité de l’Annonciation du Seigneur

Chers amis paroissiens,

J’espère que mes différents messages ne vous lassent pas. Ce soir, l’Eglise entre dans la solennité de l’Annonciation. Ceux qui ne sont pas très loin de la collégiale pourront entendre l’Angélus solennel sonner, Annonce de la Solennité dans laquelle nous entrons.

Vous pourrez trouver l’homélie de la messe sur le site internet de la paroisse, et si nous arrivons à filmer l’Evangile, l’homélie, l’Angelus Domini et la Bénédiction du St Sacrement adressée à tous les paroissiens, nous vous l’enverrons.

Nos évêques ont souhaité faire de cette fête une fête d’espérance pour tous. C’est la raison pour laquelle, les cloches sonneront à nouveau à 19h30 pendant 10 mns. A leur demande, vous êtes invités à ouvrir votre missel ou votre Bible et à lire, seul ou en famille, le récit de l’Annonciation (Lc 1, 26-38), à méditer à partir de ce passage et à allumer une bougie sur le rebord de votre fenêtre. Pour répondre à ce que vous me demandez assez régulièrement, la collégiale est ouverte et il y a des cierges en vente si vous n’en avez pas !

Nos évêques nous invitent également en ce jour particulier à prier le chapelet avec les intentions suivantes :

Nous prierons en communion par l’intercession de la Bienheureuse Vierge Marie en nous unissant au chapelet récité, à Lourdes, chaque jour à 15h30. Nous demanderons à Marie de nous protéger et de nous aider à mieux accueillir Jésus dans nos maisons, dans nos cœurs, dans nos vies comme elle l’a fait elle-même pour nous: «Que tout m’advienne selon ta parole» (Lc 1, 38) – [1re dizaine].

Nous confierons à Marie qui devient Mère du Sauveur et qui deviendra notre Mère, nos frères et sœurs malades, nos frères et sœurs soignants, notre communauté humaine éprouvée. Nous lui dirons que nous voulons les aimer comme nous aimons Jésus, «le fruit béni de ses entrailles» (cf. Lc 1, 42), Lui qui a pris sur lui nos souffrances et nos péchés [2e dizaine].

Nous pourrons aussi confier nos craintes et nos doutes à celle qui fut toute bouleversée et s’interrogea: «Comment cela va-t-il se faire?» (Lc 1, 34). La peur d’une vie remise à Dieu, différente de celle dont nous rêvons, rejoint la peur de la mort. Marie la connaît de l’intérieur et nous pouvons lui dire sans cesse: «Prie pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort » comme l’Église nous l’a appris (3e dizaine Enfin, poussés par l’Esprit, nous pourrons dire à Jésus : »Guéris-nous ! » Nous ne savons pas quelle sera la réponse sinon que, dans quelques jours,nous fêterons la passion, la mort et la résurrection de Jésus, le premier-né d’une multitude de frères qu'il fait entrer dans la vie de Dieu (4e dizaine)

(5e dizaine avec intentions particulières.)


Je vous assure de ma prière et reviendrai vers vous avant dimanche prochain pour vous donner quelques indications sur la semaine sainte.

Je vous garde dans ma prière. Que dieu vous bénisse et que Notre-Dame veille sur vous !


Père Julien Pacoux

0 vue

©2019 by Paroisse Saint Louis Pays de Vernon. Proudly created with Wix.com