Rechercher
  • Paroisse Saint Louis

Pardon Saint Sébastien


Pardon Saint Sébastien

Ar sul-mañ e lidomp Sant Sebastian, patron ar chapel a zoug e añv, hag e fiziomp e e warez e mare-mañ kleñved-red COVID 19. Gounezet en deus ar c’hehel en enor Sant Sebastian en hor bro goude kleñved-red ar vosenn zu he deus graet e reuz abaoe ar XIV vet (pevarzekvet) kantved betek ar XVII (seitekvet) kantved. E zaou pe dri devezh e veze skubet ar gêriadenn rak ar c’horfoù marv a chome war lec’h hag ar c’hleñved a rede. Ar re a c’helle harpañ a veze spontet ha pennfollet. Medisinerezh an amzer-se ne ouie ket pareañ; arsa e troer davet ar sent evit o goulenn gwarez hag advokasi.

Sebastian a oa un ofiser roman kristen a nahas treiñ kein d’e feiz dirak an Impalaer Dioklesian (etre 302 tri c’hant daou ha 304 tri ch’ant pevar). An impalaer a roas urz d’e gas war ar maez, da stagañ anezhañ ouz ur wezenn ha da dennañ birou warnañ. Un intañvez Kristen, anvet Iren, a zeuas da glask e gorv, hag o welet ne oa ket marv, a zilamas ar birou, a louzaouas ar goulioù ha Sebastian a bareas. An ofiser a yeas neuze da gaout an impalaer ha da rebech dezhañ e grizder enep ar gristenien. En taol-mañ e roas an impalaer urz da skein gantañ betek ar marv, ha d’en em zizober eus e gorv en un toull bennak. Kristenien a gavas e gorv hag a zouaras anezhañ e-kichen relegou an Ebestel. E 680 ( c’hwec’h kant pevar ugent) e oa ur vosenn vras e Rom. Homañ a chomas a-sav warlec’h ur brosesion vras a yeas betek Iliz Sant Pêr-Ereet (St Pierre aux Liens) en ur zougen relegou Sant Sebastian. Pedet goude-se e Pavie da vare ur vosenn e c’hoarvezas ar memes burzud. Adalek neuze e redas e vrud dre Europa a-bezh hag e soñjas ar gristenien e oa eñ o gwellañ difennour a-enep gwalenn ar vosenn.

Alors que nous fêtons en ce premier dimanche de Juillet Saint Sébastien, patron de la chapelle qui porte son nom, nous nous confions à son intercession en période d’épidémie du COVID. Le culte en l’honneur de St Sébastien s’est répandu dans notre région suite à l’épidémie de peste noire qui a sévi du XIVème au XVIIème siècle. En l’espace de 2, 3 jours toute une ville était emportée, car les cadavres restaient sur place et la contagion se répandait. Ceux qui résistaient étaient épouvantés et affolés. La médecine étant impuissante à guérir à l’époque, on se tournait vers les saints pour leur demander protection et intercession.

Sébastien était un officier romain chrétien qui refusa de d’abujrer la foi devant l’empereur Dioclétien (entre 302-304). L’empereur donna l’ordre de l’emmener à la campagne, de l’attacher à un arbre et de le cribler de flèches. Une veuve chrétienne, du nom d’Irène, alla chercher son corps et, en voyant qu’il n’était pas mort, retira les flèches, soigna les plaies et Sébastien guérit. L’officier alla trouver l’empereur et lui reprocha sa cruauté envers les chrétiens. Cette fois l’empereur donna l’ordre de le battre à mort et de le jeter dans une fosse commune. Des chrétiens trouvèrent son corps et l’ensevelirent auprès des reliques des Apôtres. En 680 il y eut une grande peste à Rome. Celle-ci cessa après une grande procession qui se rendit jusqu’à l’église St Pierre aux Liens en portant les reliques de St Sébastien. Prié ensuite à Pavie lors d’une peste, le même miracle survint. À partir de ce moment-là sa réputation s’étendit à toute l’Europe, et les chrétiens pensèrent qu’il était le meilleur défenseur contre le fléau de la peste.

16 vues

Posts récents

Voir tout