Rechercher
  • Paroisse Saint Louis

Mess et homélie de Mgr Nourrichard ( 5e dimanche de Carême)


A tous les prêtres, diacres, … et diocésains


Comme Mgr Nourrichard l’annonçait hier dans son dernier message, voici les liens qui vous permettront de suivre la messe de ce dimanche 29 mars que Mgr Nourrichard vient de célébrer à la Cathédrale : https://youtu.be/rAJj8f3vQzQ ou  

https://www.facebook.com/EGLISE.CATHOLIQUE.EURE/videos/235628194301351/?t=345



Vous trouverez aussi ci-dessous son homélie pour ce 5ème dimanche de Carême.


Homélie du 5ème Dimanche de Carême

29 mars 2020

Chers Frères et Sœurs,

Chaque jour nous sommes informés que le nombre de décès dû au CORID-19 augmente. Beaucoup d’hommes et de femmes, de jeunes sont plongés dans l’angoisse. Ils éprouvent une inquiétude profonde. Reconnaissons qu’il y a de quoi ! Sans démonstration extérieure, notre foi chrétienne nous permet de traverser ces heures sombres dans notre persévérance à la suite de Jésus.

Comment ne pas accueillir le message d’espérance que nous offre la Parole de Dieu. En son fils Jésus, Dieu le Père manifeste qu’Il est le Dieu non des morts mais des vivants. Sa vie rayonne dans l’humanité de son Fils Jésus. Il a une humanité semblable à la nôtre.

L’humanité de Jésus est semblable à la nôtre

  • Elle s’exprime dans ses relations humaines. Il a des amis Lazare et ses deux sœurs. Marie qui avait été auparavant une pécheresse notoire.

  • Il fait face à de redoutables adversaires qui veulent sa mort.

La divinité de Jésus

  • On a informé Jésus de l’état de santé de Lazare : « Seigneur, celui que tu aimes est malade ».

  • Jésus ne se soucie pas pour autant. Il sait que se présente à Lui une occasion de manifester qui Il est en vérité. Il est au plus profond de Lui-même : une communion de Vie avec le Père et l’Esprit Saint. C’est cette communion qu’Il nous offre. La communion dont bénéficie son ami Lazare.

  • Cette communion procure à Jésus la force d’affronter courageusement ceux qui veulent sa mort. Sa détermination entraine avec Lui les disciples. Thomas en est un exemple : « Allons-y nous aussi pour mourir avec Lui ».

  • La divinité de Jésus n’altère en rien son humanité. Il est sensible à la douleur que produit le décès de Lazare chez les deux sœurs : Marthe et Marie ainsi qu’en Lui-même.

  • Enfin, nous percevons en Jésus l’unité de sa divinité et son humanité dans la prière qu’Il adresse à son Père : « Père, je te rends grâce parce que tu m’as toujours exaucé. Je le savais bien, Moi, que tu m’exauces toujours ; mais je le dis à cause de la foule qui m’entoure, afin que tous croient que c’est Toi qui m’as envoyé ».

Quelques points à méditer et à mettre en œuvre

  • Notre prière confiante pour les défunts de l’épidémie, pour les familles en deuil. Notre prière aussi pour les soignants ainsi que pour les différents acteurs qui bravent le danger pour venir en aide aux malades.

  • Regardons comment nous pouvons leur exprimer notre compassion et notre solidarité.

  • « Déliez-le et laissez le aller ». Soyons conscients que nous avons besoin nous aussi d’être déliés. Le Carême est le temps de la conversion où Jésus par son Esprit nous délie. Il nous rend libres de marcher à la suite de Jésus, d’être des Vivants.

Amen.

+ Christian NOURRICHARD

Evêque d’Evreux


7 vues

©2019 by Paroisse Saint Louis Pays de Vernon. Proudly created with Wix.com