Rechercher
  • Paroisse Saint Louis

Homélie du 12ème Dimanche Temps ordinaire


+

12ème Dimanche Temps ordinaire

Célébration des Professions de Foi

« Pourquoi êtes-vous si craintifs ? N’avez-vous pas encore la foi ? »

Frères et sœurs,

Chers enfants qui allez faire votre Profession de Foi,


L’Évangile retenu pour la messe de ce jour semble tout à fait indiqué pour votre Profession de Foi. Les disciples vivent depuis quelques mois avec Jésus ; ils le connaissent, sont proches de Lui…un peu comme vous qui connaissez un peu Jésus, même si l’on n’a jamais fini de le connaître. Et soudain, un évènement de la vie, une tempête, alors qu’ils sont en bateau, les surprend et les inquiète. Ils ont peur de mourir, ils appellent Jésus qui dort, là, tranquillement au fond de la barque, et Jésus en calmant le vent et les flots, vient à leur aide et leur reproche leur manque de foi.


Frères et sœurs, chers enfants, chez nous tous aussi, il y a des tempêtes dans la vie, des épreuves, qui font qu’on se demande : « Mais où est Jésus ? Que fait-Il ? » Il semble absent. Peut-être, les enfants, avez-vous vous aussi déjà vécu de ces sortes de tempêtes ? En tout cas, chez vous aussi, la vie de foi est mise à l’épreuve. Vous êtes en train de passer d’une foi qu’on vous a transmise à une foi que vous vous appropriez, avec tous les doutes, toutes les questions, toutes les réserves que vous pouvez avoir et qui sont normales. Vous vous rendez compte que la foi que l’on vous a transmise pose plus de questions qu’elle n’apporte de réponses toutes simples. Bref, vous pouvez vous retrouver assez facilement dans ce passage d’Évangile.


À cela il faut ajouter que, sauf exception, vous avez tous été baptisés bébé, c’est-à-dire, que vous n’avez pas dit vous-même « oui » à votre baptême. Ce sont vos parrain-marraine qui ont dit « oui » pour vous. Aujourd’hui, après un certain nombre d’années où vous avez appris à connaître Jésus, à découvrir et à comprendre la foi de l’Église, où vous avez appris à prier, à découvrir l’Église, la famille de Jésus, l’Église vous propose de dire « oui » à votre baptême : c’est ce que vous ferez tout à l’heure au cours de cette messe en professant votre foi, c’est-à-dire, en disant votre foi devant l’assemblée de l’Église. Faire sa profession de foi, c’est donc dire « oui » à son baptême ; c’est donc tout l’inverse du ticket de sortie du catéchisme comme beaucoup (trop) de familles l’ont souvent considérée.

Vous allez professer votre foi. Mais qu’est-ce que la foi ? La foi est une vertu théologale mise par Dieu dans votre cœur au jour de votre baptême. Une vertu théologale, cela veut dire que la foi est une force qui nous permet d’aller à Dieu. La fou nous conduit toujours à Dieu. Cette foi que vous avez reçu lors de votre baptême, un peu comme une graine, a grandi. Vos parents, vos parrain-marraine l’ont aidée à grandir, à se fortifier. Vous l’avez approfondie par la prière, par le catéchisme. Vous avez cherché à la comprendre. Vous l’avez fortifiée par la Sainte Communion. Mais si la foi est un don de Dieu, elle ne grandit en vous que parce que vous acceptez de la laisser grandir. Dit autrement, Dieu ne va pas faire grandir la foi en vous malgré vous. Il ne permettra qu’elle grandisse et qu’elle porte ses fruits que parce que vous allez coopérer à cette croissance. Pour que votre foi grandisse, pour qu’elle devienne personnelle, forte, il vous faut engager votre liberté. C’est en ce sens que votre Profession de foi est importante. Elle n’est pas importante parce que vous êtes en aube, avec un cierge, une croix ; elle est importante parce que vous dîtes « oui » à votre baptême et derrière « oui » à Jésus.


Mais regardons les disciples dans la barque. Ils connaissent Jésus ; ils savent qu’Il est le Fils de Dieu. Et ils manquent de foi. Cela veut dire que nous devons nourrir notre foi. Le fait d’être baptisé ne fait pas tout.

Je vous donne 4 conseils pour nourrir votre foi :

  • Priez. La prière, c’est un peu comme la respiration pour la vie humaine. Un être humain qui ne respire plus va mourir. Un chrétien qui ne prie plus va s’étouffer. Priez au moins une fois par jour ; lisez la Bible, lisez l’Évangile de la messe du dimanche qui vient avant d’aller à la messe. Comme ça vous aurez préparé votre cœur à ce que le Seigneur veut vous donner. Priez seul et avec d’autres : en famille si vous pouvez, c’est le mieux. Vous les parents, n’ayez pas peur de proposer à vos enfants de prier ensemble le soir : de prier une dizaine de chapelets, de confier au Seigneur et à Marie les personnes qui ne vont pas bien, qui se confient à votre prière, les malades. La prière en famille est puissante.

  • Soyez fidèles à la messe. Vous avez souhaité faire votre communion ; vous recevez Jésus, le Pain de Vie. Votre foi s’est fortifiée. N’abandonnez pas la fidélité à la messe ! sinon, votre foi va dépérir car elle ne sera plus nourrie par la Sainte Communion, c’est-à-dire par Jésus lui-même. Si vous vous sentez seuls à la messe, allez-y avec des amis de catéchisme ; allez-y ensemble. Retrouvez-vous à l’Église. Vous êtes à un âge où l’on veut être avec ses amis, où l’on veut être en groupe. Allez à la messe, si ce n’est en famille, avec vos amis.

  • Soutenez-vous ! Même si Vernon est une exception dans le diocèse, les chrétiens de votre âge, aujourd’hui, vous êtes minoritaires. Raison de plus pour vous souder, vous soutenir, entrer dans des groupes de chrétiens de votre âge dans des mouvements, à l’aumônerie, dans des services d’Église. Seuls, vous coulerez. On a besoin des autres pour aller à Jésus.

  • Faîtes-vous confirmer. Pour vivre votre foi chrétienne, pour que votre foi soit solide, vous avez besoin, vous aurez besoin de l’Esprit-Saint. C’est Lui qui confirme la foi reçue au jour de votre baptême. Aujourd’hui, en France, les catholiques sont faibles et tièdes parce que beaucoup de baptisés ne sont pas confirmés. Vous savez que, si la foi permet d’aller à Dieu, la vie de foi est difficile et comprend des épreuves. Vous avez besoin de l’Esprit-Saint. Aujourd’hui, vous n’êtes plus qu’à quelques mois de la confirmation. Terminez votre initiation chrétienne en recevant le Sacrement de la confirmation.


Voilà chers enfants ce qui aidera à continuer à grandir dans la foi. Tournons nos cœurs vers Marie, Mère de Jésus et notre Mère, Marie qui est devenue votre Mère au jour de votre baptême. Que la Sainte Vierge veille sur votre foi, qu’Elle vous aide à vivre votre baptême, à rester fidèle à Jésus et à aimer l’Église. Amen !

8 vues

Posts récents

Voir tout