Homélie de la Vigile Pascale


+

Vigile Pascale

Samedi 16 Avril 2022,



Frères et sœurs,

Chers Edouard, Karl, Laurent, Vincent, Morgane, Mallory, Gladisse, Ramélie et Lydie,

La liturgie de cette nuit est tellement parlante qu’elle pourrait presque se dispenser de l’homélie. Pourtant, je vais rapidement reprendre quelques éléments essentiels pour entrer plus profondément dans les mystères que nous célébrons ce soir.


C’est un fait que Dieu rejoint l’homme dans la nuit. C’est dans la nuit froide que Jésus vient au monde. C’est dans une autre nuit que Jésus ressuscite. Pourquoi dans la nuit ? Parce que la nuit nous dit le mystère de Dieu qui veut rejoindre l’homme. Ce mouvement est mystérieux. Ce qui se passe échappe à l’homme. Et pourtant, quand dans la nuit Dieu rejoint l’homme, la lumière arrive, comme nous l’avons vécu tout à l’heure au début de la messe.


Les textes que nous avons entendus ce soir nous redisent que Dieu entre dans l’histoire des hommes pour se révéler, pour se faire connaître et pour conduire l’homme vers le Bonheur éternel, vers la Vie éternelle , vers Lui. Alors que le peuple Hébreu souffrait en Egypte, oppressé, maltraité, Dieu intervient pour le libérer. A travers sa compassion pour le peuple Hébreu, Dieu nous montre qu’Il intervient et se rend présent dans toute situation de souffrance parce qu’Il aime l’homme et ne veut pas l’abandonner au pouvoir du péché et de la mort. De même, chers catéchumènes, Dieu est aussi intervenu dans votre vie, dans votre histoire, selon des modalités propres à chacun. Et si Dieu entre dans votre vie en faisant naître en vous le désir de devenir chrétiens, c’est aussi pour vous conduire vers le Bonheur éternel et parce qu’Il vous aime. Certes, Dieu aime tout le monde, mais vous, vous avez entendu, perçu son appel et vous avez répondu…


Les beaux textes de ce soir nous redonnent aussi à voir le prodigieux déploiement de la puissance de Vie de Dieu : de la création où Dieu crée tout et où Il transmet sa puissance de vie à l’homme chargé à son tour de transmettre la Vie, en passant par sa Parole qui donne Vie, pour arriver à la Résurrection de Jésus. Et ce soir, c’est cette puissante vague qui provient de plus de 4 000 ans qui arrive chez nous, dans nos contrées, pour transmettre la Vie divine à 9 catéchumènes ! Vous allez recevoir ce soir, Edouard, Laurent, Vincent, Mallory, Karl, Morgane, Gladisse, Ramélie et Lydie, vous allez recevoir la vie de Dieu ! Quand vous l’aurez reçu, vous pourrez dire comme nous l’avons entendu dans la lettre de St Paul aux Romains : sur nous, la mort n’a plus aucun pouvoir !


Cette puissante vague de vie qui vous rejoint ce soir nous rappelle que Dieu est un Dieu de Vie ; elle nous rappelle que ce n’est pas Dieu qui a voulu la mort ; mais c’est l’homme qui bloque la vie, l’empêche, la combat et parfois même la détruit ! Le péché empêche la vie de se déployer et conduit à la mort. Mais ce soir, dans la Résurrection de Jésus, Dieu a pulvérisé la mort ; Il l’a anéantie.

Cette vague de vie qui vient vous toucher ce soir, vous emporter, fait de vous des êtres nouveaux, qui reçoivent une vie nouvelle : « Je vous donnerai un cœur nouveau, je mettrai en vous un esprit nouveau » vous dit Jésus ce soir. « Je mettrai en vous mon Esprit. » Voilà ce que vous allez recevoir ; voilà ce que vous devenez.


Alors cette transformation de votre être vous donne aussi une mission. Regardez dans l’Evangile ; alors que les femmes se rendent au tombeau pour embaumer le corps de Jésus, deux hommes, deux anges, leur apparaissent, et leur annoncent que Jésus est ressuscité. Immédiatement, ayant reçu l’annonce de la Résurrection de Jésus, elles vont porter cette Bonne Nouvelle aux Apôtres. La foi est indissociable de la mission. Ce soir, vous recevez la foi par le sacrement du baptême; mais vous recevez aussi la mission d’annoncer la Bonne Nouvelle, de transmettre cette foi que vous recevez.


Et si la majorité des chrétiens baptisés avaient conscience de cette mission, eh bien ils seraient un peu plus éveillés, un peu plus énergiques au lieu d’être comme des pâtes à modeler qui prennent la forme qu’on veut leur donner, au lieu de vivre et de penser comme on nous dit de vivre et de penser ! Ce qui manque aujourd’hui à notre Eglise, ce sont des chrétiens convaincus, fiers de leur foi, qui vivent leur foi et qui ont envie de la transmettre aux autres. Or, vous êtes le signe ce soir que Dieu continue à vivifier son Eglise en lui donnant de nouveaux enfants. Vous venez redire à notre communauté chrétienne que Dieu continue de vivifier son Église. Chers amis catéchumènes, maintenant que vous avez rejoint la famille des enfants de Dieu, prenez votre place dans l’Église, dans la paroisse. Cette grande famille vous attend et elle compte sur vous pour que vous la fassiez vivre et pour que vous la redynamisiez. C’est donc avec une grande joie que l’Eglise va maintenant vous transmettre la vie divine qu’elle a reçue de Jésus lui-même pour qu’à votre tour vous la transmettiez aussi. Amen !

18 vues

Posts récents

Voir tout