top of page
Actualités de la paroisse: Blog2

Homélie de la Solennité de la Sainte Trinité


+

Solennité de la Sainte Trinité

 « Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au Nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. »

 

Frères et sœurs,

 

Au terme de l’ancienne octave de la Pentecôte où pendant une semaine nous approfondissions le don de l’Esprit-Saint à l’Église, l’Église a placé la fête de la Sainte Trinité, replaçant ainsi la personne de l’Esprit-Saint dans le cœur même de Dieu. Fêter la Sainte Trinité, ce n’est pas fêter un évènement qui concerne la vie de Jésus ou de l’Église, c’est fêter la nature profonde de Dieu, c’est fêter une réalité divine, immuable et éternelle.

            Pour autant la Sainte Trinité n’est pas sans lien avec nous ; et c’est ce que je souhaiterais regarde avec vous à travers cette médiation.  Vous savez que la Bible affirme que l’homme est créé à l’image de Dieu. Quelle est cette image divine qui nous marque profondément ? C’est la Trinité. La Trinité des personnes en Dieu, le père, le Fils et l’Esprit-Saint, fait de Dieu un être en lui-même de relations. Dieu n’est pas unipersonnel ; Il est tri-personnel, ce qui lui permet d’être par nature une réalité de relations. Une personne ne peut pas avoir de relation avec elle-même ; elle peut avoir un rapport avec elle-même, mais pas une relation, puisque la relation implique une altérité. Ceci marque profondément l’homme. L’homme ne se donne pas la vie à lui-même : il la reçoit de deux autres. C’est important et c’est ce que nos sociétés modernes oublient. L’homme n’est pas tout-puissant : pour advenir au monde, il a besoin des autres. Pour grandir, il a besoin des autres ; il a besoin d’être éduqué, c’est-à-dire étymologiquement ex-ducere, sortir de lui-même. Ce sont les autres qui permettent à l’homme de devenir lui-même. Pourquoi Jésus nous donne-t-Il souvent les enfants en exemple ? Parce que les enfants ont besoin des autres pour devenir eux-mêmes ; ils ne peuvent rien par eux-mêmes. L’image de Dieu en nous, c’est la marque de la Sainte Trinité qui fait de nous des êtres de relations, ouverts à l’Amour, des êtres qui se donnent et qui reçoivent. Sur un plan politique, mais je ne développerai pas plus cette piste préférant vous dire d’autres choses, les relations entre les êtres humains, dont nous voyons tous les jours les difficultés avec les conflits etc…, ne sont possible fondamentalement qu’avec Dieu comme principe d’unité : seul Dieu permet l’unité en permettant la diversité ; c’est ce qu’Il est en Lui-même : un seul Dieu en trois personnes.

 

            À la lumière de la deuxième lecture, je voudrais regarder avec vous comment notre filiation divine, qui est un des dons du baptême, est l’œuvre de toute la Sainte Trinité. Je vous relis quelques paroles de St Paul dans l’épître aux Romains : « Frères, tous ceux qui se laissent conduire par l’Esprit de Dieu, ceux-là sont fils de Dieu. », « Mais vous avez reçu un Esprit qui fait de vous des fils. », « C’est donc l’Esprit-Saint lui-même qui atteste à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. » Notre filiation divine est l’œuvre de toute la Sainte Trinité parce que l’Esprit-Saint, comme le dit St Paul, nous met en relation avec le Père : « C’est en lui que nous crions ‘Abba !’, c’est-à-dire ‘Père’. » Si nous pouvons nous tourner vers le Père, c’est grâce au Fils et plus particulièrement au don du baptême qui nous unit à Jésus, Fils de Dieu, Fils du Père. Et cette communion avec Jésus est réalisée par l’Esprit-Saint qui la conduit, qui lui donne d’exister, de grandir et de se fortifier. C’est l’Esprit-Saint qui nous fait devenir des fils de Dieu en construisant notre communion avec Jésus. Dans notre filiation divine, ce n’est pas seulement le Fils qui est impliqué, mais toute la Trinité. A travers les paroles de St Paul apparaît un des rôles de l’Esprit-Saint qui est de développer dans le temps ce qui existe ou ce qui a été donné.

 

            Et c’est sur ce dernier point que je souhaiterais réfléchir concrètement avec vous. Le mystère de la Sainte Trinité n’est pas seulement une réalité immuable, éternelle et inamovible. Dans un sens, oui elle n’est, mais pas seulement. Il faut prendre en compte que le mystère de la Sainte Trinité est une réalité dynamique, source de vie et d’amour. Parce que la Trinité repose sur 3 personnes divines qui ont des relations entre elles : le Père a une relation avec le Fils et l’Esprit-Saint ; le Fils a une relation avec le Père et l’Esprit-Saint et l’Esprit-Saint a une relation avec le Père et le Fils. Ces relations divines, ces échanges d’amour réciproque, d’amour donné et reçu, sont sources de vie et de dynamisme. C’est à partir de ces relations vivantes que Dieu va créer le monde, l’homme, qu’Il va le sauver, le sanctifier, lui donner de communier à sa vie avant de l’introduire dans sa propre vie. L’Evangile fait le lien entre le mystère de la Sainte Trinité et le dynamisme d’évangélisation qui en découle : « De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. » La Sainte Trinité est source d’évangélisation, de dynamisme missionnaire. Voilà pour l’aspect théorique ; en pratique, cela donne quoi ? Que si nous faisons l’expérience d’un faible dynamisme missionnaire, c’est que nous ne vivons pas suffisamment du mystère de la Sainte Trinité, que nous n’habitons pas suffisamment notre filiation divine, que notre communion avec la personne de Jésus n’est pas suffisamment nourrie et que nous ne sommes pas suffisamment dociles aux inspirations et aux motions de l’Esprit-Saint. Plus nous serons ouverts à l’habitation de la Sainte Trinité en nous, effectuée par le sacrement du baptême, plus nous serons profondément ouverts aux autres, plus nous deviendrons nous-mêmes en profondeur et en vérité et plus nous serons missionnaires.

 

            Frères et sœurs, que cette fête de la Sainte Trinité nourrisse notre être profond, réaffermisse notre identité de Fils de Dieu et fasse de nous des disciples missionnaires pour reprendre l’expression de Benoît XVI. Amen !

9 vues

Posts récents

Voir tout

Commenti


Ancre 1
bottom of page