Rechercher
  • Paroisse Saint Louis

Homélie de la Messe de la Vigile de Noël


Chers frères et sœurs,


Cette messe de la Vigile de Noël nous redit que nous sommes dans l’attente de la naissance du Seigneur. En quelque sorte, nous veillons…comme les bergers dans la nuit avec leur lumière.

La Bonne nouvelle fondamentale de cette fête de Noël, c’est que Dieu nous rejoint ; Il vient à nous, Il vient chez nous. Bien souvent, on pense Dieu loin de nous ou alors on se demande s’il s’intéresse vraiment à nous. Le prophète Isaïe nous redit que nous sommes l’objet de l’Amour de Dieu : « On ne te dira plus délaissée ; à ton pays nul ne dira : ‘Désolation’ ! Toi tu seras appelée ‘Ma préférence’, cette terre se nommera ‘L’Épousée !’ » Celui qui aime a envie d’être avec l’être aimé. Alors, Dieu nous rejoint comme en témoigne ce long Evangile qui inscrit le Fils de Dieu dans notre humanité. Dieu entre dans le temps, comme Il entre dans notre monde, dans une culture, dans un peuple, dans une histoire. C’est un des sens de cette longue généalogie. Dieu entre dans l’humanité.

La deuxième Bonne Nouvelle de cette fête de Noël, c’est qu’aucun obstacle ne peut arrêter Dieu qui veut rejoindre l’homme. Certes Dieu va composer en fonction des hommes, plus ou moins ouverts à son action. Si Abraham est totalement ouvert au projet de Dieu, le Roi David sera un grand pécheur. Mais même son péché ne l’empêchera pas de coopérer à l’œuvre de Dieu. De même Salomon. Il en va de même pour les 4 femmes mentionnées dans cette longue généalogie. Ces 4 figures féminines sont associées au péché. Thamar était la femme d’Er. A la mort de son mari, elle épousa le frère d’Er, Onan, pour pouvoir donner une descendance à la famille. Mais comme ce dernier refusa de donner une descendance à la femme de feu son frère, elle se prostitua pour pouvoir transmettre la vie. Thamar est donc considérée comme une prostituée qui commet en plus un inceste. Rahab, qui habitait Jéricho, est une prostituée qui va se repentir de sa vie et croire au Dieu d’Israël. Lorsque les Hébreux en 1446 avant Jésus-Christ sont aux portes de la Terre Promise, elle accueillera et cachera les espions Hébreux venus observer la Terre Promise avant l’entrée du peuple. Ruth est issue de la tribu de Moab, donc descendante de l’inceste de Loth avec ses filles après s’être échappés de Sodome et de Gomorrhe. Ruth est une femme vertueuse, mais dont les origines sont étrangères au peuple Hébreu. Et enfin, Bethsabée coucha avec le Roi David après que ce dernier eût tué son mari, Urie. L’image de Bethsabée que l’histoire d’Israël sanctifie, est liée à l’immoralité, au meurtre et au mensonge. Ces 4 figures féminines qui préparent l’arrivée d’une 5ème, la Vierge Marie, montrent toutes que Dieu compose avec les péchés des uns et des autres pour nous rejoindre. Mais nous aussi, frères et sœurs, nous pouvons, si nous nous regardons en vérité, trouver que nos limites, notre péché, font obstacle à l’œuvre de Dieu. Qui ne s’est jamais remis en cause lorsque par exemple les enfants, les petits-enfants n’ont pas accueilli la foi qu’on a voulu leur transmettre en se disant : « J’ai mal fait, j’ai raté ! » Dieu fait avec nos limites, nos pauvretés, malgré notre péché et rien ne peut l’empêcher de nous rejoindre, rien… sauf celui qui le refuse et qui dit : « Non, je ne veux pas de toi. »

Alors ce soir, Dieu envoie Jésus entrer dans chacune de nos vies avec ses beautés mais aussi ses lourdeurs, avec son péché. A chacun de nous est offerte la possibilité d’accueillir une vie nouvelle. Est-ce que nous allons l’accueillir au-delà de cette messe à laquelle nous participons ce soir? Est-ce que nous allons accepter de faire de la place à Jésus dans nos vies, dans nos journées ? de Le laisser vivre en nous ? est-ce que nous allons choisir de vivre avec Lui tous les jours ?

Dieu ne nous rejoint pas comme un étranger, mais en se faisant l’un de nous. Il devient un homme. Comme nous le rappelle l’Évangile, Il devient « Emmanuel », Dieu avec nous. Il est déjà dans nos vies, dans nos histoires personnelles, de manière humble, discrète. Comment allons-nous choisir de vivre nous-aussi avec Lui ? Par exemple, quelle fidélité allons-nous avoir cette année à la messe du dimanche ? Quel temps de prière prendrons-nous pour rester fidèles à Dieu ? Une relation où l’on ne rencontre jamais l’autre n’est pas une vraie relation. Comment aiderons-nous ceux que Dieu nous rendra proches et qui auront besoin de nous ? Comment témoignons-nous auprès des autres, de nos familles, de notre entourage que Dieu est avec nous et que nous vivons en sa présence ? Si les chrétiens avaient davantage conscience d’être habités par Dieu, nous serions davantage missionnaires et évangélisateurs. Demandons cette grâce au Fils de Dieu en cette fête de Noël dans laquelle nous entrons ce soir. Amen !

13 vues

Posts récents

Voir tout

Présence aux messes

A noter : Suite aux annonces de l’État, les églises seront remplies dès à présent : - un rang sur 2, - 2 chaises entre les personnes, - les personnes vivants sont le même toit pouvant s’assoir ensembl

©2019 by Paroisse Saint Louis Pays de Vernon. Proudly created with Wix.com