Rechercher
  • Paroisse Saint Louis

Homélie de la Fête paroissiale de la Saint Louis Dimanche 13 Septembre 2020


+

Fête paroissiale de la Saint Louis

Dimanche 13 Septembre 2020

Chers frères et sœurs,

Nous nous retrouvons aujourd’hui derrière cette belle église de St Pierre d’Autils dont les premières fondations nous ramènent quelques temps avant l’époque de St Louis, à la fin du XIIème siècle.

Ce sont les nombreux voyages du Roi Louis IX, ici, dans cette région qui ont marqué l’histoire de cette partie de la Normandie aux portes de l’Ile de France, qui ont laissé des traces encore actuelles, comme l’hôpital St Louis, qui font, qu’il y a quelques années, notre paroisse a choisi St Louis comme Saint Patron.

Ce matin, à travers les différents jeux proposés, chacun de nous a pu découvrir ou redécouvrir quelques aspects de la vie de St Louis. Cet après-midi, en célébrant la messe en son honneur, demandons-nous ce que la vie de Saint Louis apporte à notre paroisse aujourd’hui. Quels appels nous lance-t-il à nous qui avons choisi de nous placer sous son patronage ?

Le premier aspect que je retiens est que St Louis est un disciple complet du Christ. A l’heure où souvent les chrétiens sont tantôt plus portés à la vie spirituelle ou liturgique, tantôt au service des frères dans le domaine caritatif, St Louis, lui, honore pleinement les deux dimensions de la foi chrétienne : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit. Voilà, le grand, le premier commandement. Et le second qui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. » Une des raisons de sa sainteté se trouve précisément dans la manière parfaite et absolue d’avoir vécu ces deux dimensions de la foi chrétienne.

Son Amour de Dieu s’est exprimé dans sa vie de prière soutenue : oraison personnelle, vie sacramentelle, Communion, confession. Il s’est exprimé dans la protection que Saint Louis a toujours apporté à l’Église et aux chrétiens. Combien de fois a-t-il été le soutien et l’aide discrète du Pape qui faisait appel à St Louis et à ses forces pour protéger les chrétiens, les pauvres, les biens d’Église ? Saint Louis est resté à sa place : il ne s’est jamais permis de prétendre à prendre la place du Pape en tant que chef de l’Église. Le souci des lieux saints occupés, la préoccupation des pèlerins volés, agressés parfois tués, qui ne pouvaient plus arriver sains et saufs à Jérusalem, le poussent à partir en croisade. L’âme franciscaine qui vit en lui voit aussi l’occasion de parfaire son pèlerinage terrestre en mettant ses pas dans ceux du Christ qui monte à Jérusalem pour s’offrir.

Je vous disais que l’amour de Dieu et du prochain étaient indissociablement liés en lui. La croisade en est une bonne illustration : dans cette entreprise se trouvent exprimés à la fois son désir absolu de Dieu et à la fois son souci de secourir les pauvres et de racheter les prisonniers. Nous entendons ici une phrase de la Première lecture : « Le jeûne qui me plaît, n’est-ce- pas ceci : faire tomber les chaînes injustes, rendre la liberté aux opprimés ? » Si Saint Louis ne parvient pas à réaliser ce qu’il souhaitait dans la 7ème croisade, il revient en France avec un grand nombre de prisonniers qu’il a pu racheter.

Son Amour du prochain s’est exprimé tout au long de sa vie. Tout d’abord, tout roi qu’il fut, son aspiration franciscaine va lui faire épouser un style de vie simple, dépouillé, vivant la pauvreté évangélique à l’image du style de vie de St François. Chacun de ses voyages est pour lui l’occasion de pratiquer la charité. C’est ainsi que lors de son troisième voyage à Vernon en 1239, il fait distribuer 100 sols aux pauvres de la ville et indemnise un pauvre charpentier dont on avait coupé le pied : la compensation des accidents du travail avant l’heure !

Il aimait les pauvres voyant en eux l’image du Christ. C’est ainsi que le Jeudi Saint, il lavait lui-même les pieds de pauvres personnes montrant ainsi à son fils, futur roi, l’exemple à suivre pour servir le Royaume.

Enfin pour arrêter là, car il y aurait encore beaucoup à dire, il avait un souci tout particulier des malades. En visitant avec son ami Mgr Eudes Rigaud, archevêque de Rouen, l’ancien hôpital qui se situait sur l’île aujourd’hui sur laquelle s’attache l’ancien pont, St Louis fut touché du mauvais état du bâtiment, fragilisé par différentes et récentes inondations. Il fit construire en 1256 un nouvel hôpital et y attacha 25 sœurs hospitalières, deux religieux pour célébrer les offices et un grand nombre de chambrières. Les constructions furent achevées en 1259. Pour que le nouvel hospice soit autonome, le Roi lui fit accorder de nombreuses ressources : rentes financières, bois, animaux, terres, vignes. Le nouvel Hôtel-Dieu de Vernon a été fondé et financé entièrement par le Roi. La dédicace de l’établissement fut faite le 6 septembre 1259 sous le patronage de St Jean-Baptiste. La lettre donnant l’ordre de construction signée de Saint Louis dit ceci : « Pour l’Amour de Dieu, le salut de son âme, de celle de Louis VIII son Père et de la Reine Blanche sa Mère et de ses autres prédécesseurs, il fit bâtir l’Hôtel-Dieu de Vernon tant pour la commodité des pauvres que des personnes qui les servent. »

Le Confesseur de la Reine Marguerite, son épouse, dit ceci : « Quand le Roi venait à Vernon, avant de se rendre à son palais, il allait à l’Hôtel-Dieu et souvent faisait porter aux convalescents les viandes que ses cuisiniers avaient apprêtées pour lui-même. Accompagnés de ses fils qu’il voulait former aux œuvres de charité, il allait au lit des malades, s’informait de leurs souffrances, de ce qui leur serait bon, les servait de sa main, les essuyait s’ils étaient en sueur. » De cette très belle et émouvante histoire, il ne nous reste aujourd’hui qu’une statue de Saint Louis au-dessus de la porte de l’hôpital et le nom que l’on n’a pas encore réussi à faire partir ! Amour de Dieu, amour du prochain et amour des pauvres étaient profondément unis !

Un autre aspect de sa vie mérité que l’on s’arrête un peu. Saint Louis était un homme de paix, un artisan de paix. Le monde dans lequel il a vécu n’était pas sans tensions, sans guerres, à commencer par l’Angleterre. Beaucoup de rapports de forces politiques, religieux, existaient à l’intérieur du Royaume. Mais c’est un fait qu’à sa mort, en 1270, le Royaume de France se trouve dans une paix solide et profonde.

Saint Louis a construit la paix dans son Royaume en affermissant tout d’abord le pouvoir royal face aux menaces qui ne manquèrent pas de s’exprimer au début de son règne, face à un tout jeune roi. Il dut affronter bon nombre de comtes, de rois à la tête de royaumes, qui étaient alliés à l’Angleterre. Mais, au fur et à mesure du temps, afin de construire la paix avec l’Angleterre, il changea de stratégie et restitua des provinces du sud-ouest, revenues par doit de conquête au domaine royal, aux Anglais. Saint Louis expliquera sa stratégie en disant qu’il redonne ses terres « pour mettre l’amour entre ses enfants et les siens (le Roi d’Angleterre) » qui sont cousins germains.

Cette politique consolida la paix entre les deux royaumes et au sein de la famille royale. De manière générale, Saint Louis fut artisan de paix en remettant Dieu à la première place partout et en invitant les uns et les autres à revenir à Dieu. C’est ainsi qu’il rendait la justice, arbitrant les différends et exerçant la miséricorde aux repentis. La paix qu’il a mise en œuvre est solide parce qu’elle est fondée sur Dieu et non sur des équilibres de forces.

Voici quelques aspects de la vie de notre grand saint patron que nous avons pu redécouvrir aujourd’hui. Qu’en retirons-nous pour notre paroisse aujourd’hui ?

Nous souhaitons cette année consolider l’amour exprimé à Dieu dans la paroisse en mettant en place, après l’Adoration permanente l’an dernier, l’Adoration perpétuelle. C’est le sens du week-end des 3 et 4 octobre où nous accueillerons des missionnaires de la Très Sainte Eucharistie, venus du diocèse de Fréjus-Toulon, qui nous aideront à mettre en place l’Adoration perpétuelle. Nous souhaitons également préparer la consécration de la Paroisse au Sacré-Cœur de Jésus, afin de progresser dans l’Amour de Dieu, de nos frères et sœurs et dans l’exercice de la miséricorde. Dans la suite du conseil paroissial qui s’est tenu en fin d’année dernière, nous souhaitons continuer à rejoindre les gens plus éloignés de l’Église ou qui peuvent se sentir abandonnés par l’Église : nous le ferons à travers la mise en route d’un café chrétien qui se situera au milieu de quartiers qui ne sont pas majoritairement chrétiens, à travers un meilleur accompagnement de toutes les familles qui vivent des situations de handicap, à travers des propositions missionnaires dans des nouveaux quartiers de la paroisse où l’Église n’est pas présente. Nous continuerons à adapter notre proposition pastorale en direction des jeunes à travers des activités sportives et culturelles, renouvelant ainsi les propositions plus classiques, parfois un peu dépassées. Nous continuerons à rajeunir les volontaires qui s’engagent au service de nos frères et sœurs les plus défavorisés, comme nous l’avons commencé avec les Équipes St Vincent de Paul. Nous souhaitons aussi que la paix continue de grandir dans les cœurs, en acceptant l’Église telle qu’elle est aujourd’hui, en sortant de logiques partisanes à l’intérieur de l’Église. Nous souhaitons également pouvoir reprendre de temps à autre la messe dans la chapelle de l’Hôpital Saint Louis priant ainsi pour tous les malades et leurs familles ; nous ne pourrons le faire que s’il y a une volonté clairement exprimée et manifestée des chrétiens : nous aurons besoin de vous. Enfin, à la suite de Saint Louis, nous vous proposerons aussi de mettre nos pas dans ceux de Jésus, en vivant un pèlerinage en Terre Sainte en avril 2021. Une réunion d’information aura lieu jeudi prochain à 20h30 à la Salle Notre-Dame.

Que Saint Louis, Saint patron de notre paroisse, intercède pour chacun de nous. Qu’il protège ceux dont la santé est la plus fragile et qu’Il nous aide à vivre de manière toujours plus profonde l’Amour de Dieu et l’Amour du prochain. Amen !

16 vues

©2019 by Paroisse Saint Louis Pays de Vernon. Proudly created with Wix.com